L’Afrique lance une plateforme de collaboration pour améliorer l’offre de programmes de développement de la petite enfance de qualité

Soumis par ADEA le lun 09/02/2015 - 21:12
ICQN-ECD Launch

Kigali, le 9 février 2015. Une plateforme régionale pour améliorer l’offre de programmes de développement de la petite enfance (DPE) de qualité en Afrique a été lancée aujourd’hui, au cours de la Conférence ministérielle de la région Afrique subsaharienne sur l’éducation Post 2015.

Le Pôle de qualité inter-pays sur le développement de la petite enfance (PQIP-DPE) voit le jour sous l’impulsion du ministère de l’Education et des Ressources humaines, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de Maurice, qui en assurera le leadership.

Plateforme régionale pour le partage de connaissances, l’apprentissage par les pairs et l’établissement d’une communauté de pratiques, elle aura pour objectif général d’améliorer les politiques et pratiques éducatives dans le domaine du DPE afin que « chaque enfant africain ait un bon départ dans la vie par la mise en oeuvre de programmes de DPE efficaces».

Le PQIP réunira représentants des ministères de l’Éducation de différents pays, experts de l’éducation et de la petite enfance, et partenaires stratégiques.

Il poursuivra et amplifiera le travail entamé par le Groupe de travail de l’ADEA sur le DPE, coordonné par l’UNESCO depuis 2007.

Dans son discours, la ministre de l’Education et des Ressources humaines, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de Maurice, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun, a évoqué le taux de scolarisation pré-primaire de 98% atteint par Maurice à travers un système pré-scolaire fondé sur les droits des enfants.

La ministre a appelé les pays et organismes de développement à soutenir le nouveau Pôle de qualité. « Nous ne pouvons plus attendre. Chaque enfant qui meurt à cause d’une maladie qui aurait pu être prévenue… chaque enfant qui n’a pas accès à l’éducation… est notre responsabilité. Nous avons le pouvoir de changer la destinée des enfants et celle de l’Afrique. »

Aujourd’hui, près de la moitié des enfants qui décèdent avant l’âge de 5 ans et un tiers des enfants sous-alimentés sont africains.

Les enfants africains sont également ceux qui ont les mères les moins éduquées : 30% des femmes africaines de 15 à 24 ans et 50% de celles qui ont plus de 25 ans sont analphabètes. Les enfants de ces mères sont moins nombreux à fréquenter l’école et ceux qui sont scolarisés réussissent moins bien que leurs pairs.

L’Afrique est par ailleurs le continent qui compte le plus d’enfants non-scolarisés au niveau du primaire. D’après le rapport de l’UNESCO 2012 sur l’éducation pour tous, la moitié des enfants non scolarisés vivent en Afrique subsaharienne. Près d’un enfant sur quatre (23 %) en âge de fréquenter l’école primaire n’est jamais allé à l’école ou a abandonné l’école sans avoir achevé le cycle d’études primaires. Communiqué de presse de l’ADEA – Lancement du PQIP- DPE – 9 février 2015 2/2

A propos de l’ADEA

L’ADEA est un réseau panafricain dont la mission est d’informer et de faciliter la transformation de l’éducation et de la formation, en vue du développement accéléré et durable de l’Afrique. Partenariat entre ministres africains de l’éducation et organismes de coopération et de développement qui la pilotent, l’ADEA met en oeuvre des programmes de recherche, de dialogue sur les politiques, de plaidoyer et de réseautage, ainsi que de conseil et de renforcement de capacités. L’ADEA est hébergée par la Banque africaine de développement (BAD), son institution hôte.

Son Groupe de travail sur le développement de la petite enfance (GTDPE) a vu le jour en 1998. Il a agi comme fer de lance pour le DPE en Afrique à travers ses travaux de recherche, de dialogue, de plaidoyer et de réseautage.

Le Pôle de qualité inter-pays sur le développement de la petite enfance (PQIP-DPE) prend aujourd’hui la relève du GTDPE.

Contacts presse :

  • Maya Soonarane, Directrice, Planification et relations internationales, ministère de l’Education et des Ressources humaines, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de Maurice, tel. +230/ 601524, e-mail : [email protected]
  • Rokhaya Diawara, spécialiste de programmes d’éducation, UNESCO, e-mail : [email protected], tel : +234/ 805 412 0190, portable : +234/ 805 404 4963
  • Thanh-Hoa Desruelles, Responsable principale, communication et relations externes, ADEA, tel : +216/ 21 69 11 46, e-mail : [email protected]
  • Lawalley Cole, Coordonnateur, Groupe de travail sur la communication pour l’éducation et le développement, ADEA, tel : +216/ 21 69 11 46, e-mail : [email protected]